Pourquoi méditer en marchant ?

LA MÉDITATION MARCHÉE

Marcher en méditant peut être très agréable. Nous nous promenons à pas lents, seuls ou avec des amis, si possible dans un très bel endroit. La méditation permet de vraiment apprécier la marche – nous ne marchons pas pour arriver quelque part, mais pour la marche elle-même.

Le but est d’être dans l’instant présent, conscients de notre respiration et du fait de marcher, pour pouvoir goûter chacun de nos pas. Nous devons nous débarrasser de nos problèmes et angoisses, ne pas penser au futur ni au passé, et simplement goûter l’instant présent. On peut la pratiquer en faisant des pas lents, calmes, un demi-sourire aux lèvres et la paix dans le cœur. Marchez lentement, tranquillement, comme si vous étiez la personne la plus insouciante et la plus oisive au monde.

Il vous faut en effet pouvoir faire de tels pas pour obtenir sérénité et détachement. Ce n’est pas difficile. Vous pouvez le faire. N’importe qui peut le faire, à condition d’être un peu conscient et d’aspirer sincèrement à la sérénité, à la paix et à la joie intérieure.

Marcher pour ne jamais arriver

Dans notre vie agitée de tous les jours, nous semblons souvent être l’objet d’une pression qui nous pousse de l’avant. Nous devons souvent « courir ». Pour aller où, nous nous le demandons rarement. Pratiquer la méditation marchée, c’est un peu flâner, sans avoir aucun but, sans vouloir arriver à un endroit donné, à un moment donné. Le seul but de la méditation marchée est de pratiquer la méditation marchée. L’important c’est de marcher, non d’arriver. Cette pratique n’est pas un moyen, c’est le but même et sa réalisation. De chacun de nos pas rayonnent la vie, la paix, la sérénité. Nous n’avons donc pas à presser le pas. Nous avons plutôt à le ralentir. Nous marchons sans marcher, sans qu’un but nous attire. Et c’est pour cette raison que peut naître sur nos lèvres un demi-sourire.

Revenir à la vie

Se mettre en contact avec les merveilles de la vie qui ont la capacité de nous nourrir, de nous transformer est une chose très importante. C’est une chose merveilleuse de pouvoir marcher sur l’herbe, de regarder les beaux arbres, de contempler les nuages, les collines, les fleurs, d’écouter les oiseaux. C’est vraiment un miracle mais nous n’avons pas le temps pour faire des choses comme cela. Nous ne sommes pas vraiment installés dans la vie réelle, nous vivons dans un monde virtuel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s